Nos enfants d'Haïti

Bidonville de Cité Soleil - Juin 2008

Nouvelles de l'école Saint-Alphonse

Contexte économique et social à Cité-Soleil Parrainage d'enfants en Haïti

Situation générale en Haïti

Dans les rues du bidonville de Cité Soleil en Haïti La situation difficile de la vie socio-économique de la population a marqué et marque encore le quotidien haïtien depuis plus de deux mois. En outre, les actes de vol et de kidnapping refont déjà surface.
La vie chère
Le prix des produits de première nécessité ont augmenté pour certains de plus de 100 % entre 2007 et mai 2008. Parmi ces produits, il y a le riz et la farine de blé qui sont les produits les plus consommés par les haïtiens (pain, spaghettis, petits gâteaux secs salés et sucrés). Pour le pétrole, on sait bien que son prix augmente à l’échelle internationale. En Haïti, la hausse est très importante. Sa conséquence sur le transport en commun est catastrophique. C’est aussi un facteur de la hausse exagérée des prix de certains produits alimentaires en fonction de la zone habitée. Pour le secteur de la construction, le prix de certains matériaux a doublé depuis décembre 2007. Par exemple, la barre de fer ½ vendue 270 gourdes en décembre, vaut actuellement 550 gourdes.
Position de la Présidence et l’échec du gouvernement haïtien
Au cours du mois de mars, la crise s’annonçait. Pour le Président René Garcia Préval, il n’était pas question de subventionner le riz. Le Premier Ministre, Jacques Edouard Alexis n’envisageait que la distribution d’un fonds de 4 millions de gourdes qui aurait été équitablement réparti à raison de 50 gourdes, soit 1,3 $ par Haïtien. L’annonce de cette mesure a soulevé la population. La révolte a commencé dans le Sud. Un sénateur de la région a failli perdre la vie lors de l’attaque de sa résidence par des manifestants. Bilan, une personne tuée devant la barrière de la résidence. Et c’est un hélicoptère venu de Port-au-Prince qui a permis au sénateur d’avoir la vie sauve. La ville de Port-au-Prince s’est embrasée dans la foulée. Des manifestants ont occupé la rue. Toutes les activités ont été bloquées. Plusieurs véhicules, dépôts, magasins et diverses entreprises ont été saccagés. Tout le monde attendait que le Président se prononce pour que le peuple rentre chez lui. Celui-ci n’a montré qu’indifférence et les saccages se sont multipliés. Il a attendu trois jours pour prononcer un discours qui n’a pas convaincu les manifestants. C’est alors que seize sénateurs (le quorum) se sont réunis en urgence pour exiger la démission du Premier Ministre. Au même moment, le Président annonçait une mesure prise avec le secteur des importateurs pour baisser le prix du riz. Le prix du riz a effectivement connu une baisse mais reste, à ce jour, supérieur à son prix de décembre. Les autres denrées, après avoir connu une légère baisse ou une stagnation, ont depuis augmenté régulièrement.




Effectif des écoles Situation socio-économique en Haïti

Situation de la Cité Soleil

Bidonville de Cité Soleil en HaïtiA Cité Soleil, Noël n’a pas fait autant de ravages qu’en Plaine. Cependant, les égouts ont débordé et envahi plusieurs maisonnettes de Cité Lumière, un quartier de Cité Soleil, où trois personnes ont perdu la vie. A l’école Saint-Alphonse, il n’y a pas eu de gros dégâts. Cependant, toutes les activités sont se sont arrêtées puisque la pluie tombait continuellement et que le vent soufflait très fort. Disons tout d’abord que la Cité Soleil n’a pas participé aux manifestations ayant conduit au renversement du gouvernement de Jacques Edouard Alexis. Il est vraisemblable que les leaders de la Cité ont reçu de l’argent du Gouvernement déchu pour se tenir à l’écart des manifestations. Car si la quasi-totalité des citoyens et citoyennes de la Cité ont toujours condamné l’inflation, aucun groupe n’a pu les mobiliser pour rejoindre les autres manifestants. En tout cas, il aurait été plus difficile pour le gouvernement de faire cesser les troubles si la Cité Soleil avait pris part à ces manifestations.

La situation sociale de Cité Soleil reste encore très critique. Il est difficile de fréquenter certaines zones le soir pour ne pas être rançonnés par de petits voleurs. Cependant, il n’y a pas lieu de comparer cette forme d’insécurité par rapport à 2004-2006.




Situation générale en Haïti Scolarisation des enfants dans le bidonville de Cité-Soleil

Fonctionnement des écoles

Ecole Saint-Alphonse Cité Soleil
Les élèves de Saint-Alphonse à Cité Soleil ont eu le privilège de bénéficier de la cantine depuis le mois de février comme nous vous l’avons annoncé. L’inauguration de la cantine coïncide avec le moment de la flambée exagérée des prix des produits de première nécessité qui aura conduit au renversement du Premier ministre Jacques Edouard Alexis.
Cantine à l'école de Cité Soleil en Haïti
En effet, plusieurs écoles de la Cité Soleil bénéficient d’une petite aide du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Pour ce faire, le PAM confie la distribution des produits et la gestion à une organisation non gouvernementale locale nommée le FADEH (Fondation d’aide aux enfants démunis d’Haïti). Les produits distribués sont : riz, pois, huile, poissons en boîte, sel. Au mois de mai, le FADEH a également donné plusieurs boîtes de gâteaux secs dont la date d’expiration arrivait au mois de juin.

Pour faire fonctionner la cantine et payer le salaire des cuisinières, les ingrédients complémentaires et le combustible, le FADEH recommande de demander journellement trois gourdes par élève. Cependant, même si l’élève ne paie pas, il faut, selon les recommandations du FADEH, lui donner de la nourriture.
Ecole Annexe de Fourgy
L’Ecole de Fourgy fonctionne comme à l’accoutumée. Il n’y a cependant pas encore de nourriture pour Fourgy, malgré nos demandes. Peut-être pour la rentrée prochaine. Les enfants seraient très contents également si un jour nous pouvions leur donner un repas.




Actions en Haïti Situation générale des enfants en Haïti

Effectifs à fin mai 2008

Nous soulignons ici que cette année particulièrement difficile financièrement pour les parents l’est encore plus suite aux ravages du cyclone Noël. De nombreux enfants s’apprêtant à venir en classe en janvier ont abandonné cette idée pour cette année. Les effectifs s’en ressentent, surtout à Fourgy.
Le tableau suivant dénombre les enfants inscrits et ceux présents à l'école fin mai 2008 :

Ecole Saint-Alphonse - Année 2007-2008
 Cité SoleilAnnexe de Fourgy
 Inscrits31/05/08Inscrits31/05/08
Préscolaire A2317--
Préscolaire B2718--
Préscolaire C4040--
1ère année43334034
2ème année45435133
3ème année43353828
4ème année36324536
5ème année44383328
6ème année36332923
7ème année1813--
8ème année1818--
9ème année2222--
TOTAL395342236182
TOTAL GENERALInscrits : 631 élèvesPrésents : 524 élèves





Actions en Haïti Situation générale des enfants en Haïti

Activités réalisées

Les examens du 3ème contrôle ont eu lieu durant le mois de mars dans les deux écoles.
Le 16 mai, une fête a été organisée dans la cour de l’école, en prélude à la fête des enseignants du 17 mai et le 205ème anniversaire du drapeau haïtien, le 18 mai. Chaque enseignant avait préparé des petits programmes avec les enfants, les élèves ont défilé dans la cour avec une chanson sur le thème du drapeau. Certains ont déclamé des textes, ont chanté et dansé en l’honneur du drapeau. Nous avons organisé une petite conférence sur le thème : l’amour du drapeau et les devoirs des citoyens. Les élèves y ont eux-mêmes exprimé leurs opinions. Trois enseignants assuraient l’animation de cette conférence. Les enseignants du Préscolaire avaient décoré la cour de l’école avec des petits drapeaux de couleurs bleue et rouge.

Pour la fête des enseignants, plusieurs élèves ont été sélectionnés pour lire des textes rendant hommage aux enseignants. Le directeur les a félicités et demandé aux autres élèves de les applaudir. Une nourriture spéciale a été préparée pour les enseignants.
Activités de fin d'année
  • les examens du 4ème contrôle : du 9 au 30 juin
  • Les examens officiels
    • 6ème Année : 10-11 juin
    • 9ème Année : 17-19 juin
  • Une visite au Parc historique de la Canne-à-Sucre le 6 juin, avec tous les enfants, du Préscolaire à la 3ème Année.
  • La cérémonie de graduation du Préscolaire C (section des 5 ans), le 29 juin 2008.
  • Une journée de mer : le samedi 21 juin, sur la côte des Arcadins au Nord de Port-au-Prince.
Nous saisissons cette occasion pour vous remercier pour votre détermination à accompagner les enfants déshérités de Cité soleil. Votre soutien a déjà contribué à la formation de jeunes garçons et filles qui servent à présent leur pays. Le directeur et plusieurs enseignants de Saint-Alphonse en font partie; d’autres anciens élèves sont journalistes, avocats, économistes, policiers, infirmières. Ils ont tous acquis leur formation de base grâce à votre aide.

Au nom de tous les enfants des Ecoles Saint-Alphonse nous vous disons toute notre gratitude et notre reconnaissance. Enfant de Cité Soleil en HaïtiA Cité Soleil, Noël n’a pas fait autant de ravages qu’en Plaine. Cependant, les égouts ont débordé et envahi plusieurs maisonnettes de Cité Lumière, un quartier de Cité Soleil, où trois personnes ont perdu la vie. A l’école Saint-Alphonse, il n’y a pas eu de gros dégâts. Cependant, toutes les activités sont se sont arrêtées puisque la pluie tombait continuellement et que le vent soufflait très fort.

Le CASA vous remercie tous, Parrains et Marraines de SOS Enfants, pour l’aide généreuse que vous apportez aux enfants des Ecoles Saint-Alphonse.

Vous qui lisez ces lignes, rejoignez-nous !

Par le parrainage d'enfants, tous ensemble, nous participerons à ce changement des conditions de vie des jeunes de notre bidonville et contribuerons ainsi à faire revenir la paix dans Cité-Soleil.

Les membres du CASA
Conseil d’Administration de Saint-Alphonse
Port-au-Prince, 4 juin 2008








Les enfants d'Haïti ont besoin de vous !
Ouverture de école de Fourgy
Cantine scolaire

Bilan après-séisme
Les nouvelles :  Rapport d'activité

Evaluation de l'aide et des besoins

Historique
des nouvelles
de nos
écoles en Haïti




Haiti en quelques lignes
Carte de Haïti



Parrainer l'école de Cité-Soleil
Parrainer un collégien du bidonville
Don alimentaire aux enfants
Offrir un cadeau aux enfants


Urgence séisme - Aider les enfants d'Haïti Reconstruction Haïti, section Préscolaire
16 mois plus tard : Evaluation de l'aide et des besoins
Faire un don suite au séisme     Aider face au choléra




Action humanitaire en Haïti, historique
L'école Saint-Alphonse

Ouragan Matthew
Trajectoire de l'ouragan
Ouragan Matthew, appel urgent
Faire un don suite au cyclone

Cyclones meurtriers en Haïti
Cyclone Hanna, les mails de notre correspondant
La tempête tropicale Jeanne
Reconstruction du Centre St-Joseph
Remerciements des enfants
Elevage de tilapia
Le tilapia
Creusement des bassins
Remplissage des bassins
Construction du barrage
Alimentation en eau
Fertilisation de l'eau
Ensemencement
Alimentation des poissons

Projet Pêche
Jardins communautaires



Parrainages d'enfants SOS Enfants Aider sans Assister
Parrainer un enfant avec SOS ENFANTS
Association humanitaire loi 1901 reconnue d'utilité publique

8, rue du Château des Rentiers - 75013 - PARIS
Tél : 01 45 83 75 56 - Fax : 01 45 85 53 60

Mentions légales

Un commentaire, une question ?      Faites-nous-en part sans tarder !

Voir aussi : Le parrainage, où   Le parrainage, pourquoi   Le parrainage, comment

L'association   Les actions d'éducation   Action humanitaire dans le monde

Comment aider SOS Enfants   Comment participer

Coordonnées bancaires : La Banque Postale - La Source - Cpte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397 - BIC : PSSTFRPPSCE


Hébergement offert
Annuaire liens durs des Corrigés du Web   Merci à notre hébergeur gratuit.   Copyright Aider sans assister - SOS Enfants